Les 6 étapes d’un achat immobilier

Vous souhaitez devenir propriétaire ? L’achat d’un bien immobilier est une étape importante dans la vie. De la recherche du nid douillet idéal à la signature de l’acte de vente, découvrez toutes les étapes incontournables pour acquérir la maison ou l’appartement de vos rêves.

Étape 1 : Fixer le budget

La première étape consiste à définir le budget que vous pourrez consacrer à l’achat de votre futur logement. Rares sont les personnes qui peuvent investir dans l’immobilier sans avoir recours à un emprunt.
L’idéal est de définir votre capacité d’emprunt, qui découle principalement du montant de vos revenus et des autres engagements financiers déjà souscrits, et de penser à l’apport que vous serez en mesure d’apporter pour votre projet.

Consultez plusieurs établissements bancaires pour affiner votre projet et connaître les conditions pour l’obtention d’un crédit hypothécaire (taux, frais de dossier…) ainsi que les frais de remboursement anticipés éventuels. N’hésitez pas à faire jouer la concurrence pour obtenir les meilleures conditions.

Étape 2 : Trouver le bien immobilier

La recherche d’un logement est l’étape la plus excitante. Les sites d’annonces gratuits sont légions et vous permettent d’accéder à un large choix d’offres dans votre région. Pensez à contacter une agence immobilière dans le secteur où vous souhaitez acquérir votre bien, elle saura vous aiguiller dans votre recherche.

Les agences immobilières sont souvent dotées d’un site internet présentant une vitrine de leurs biens immobiliers. Les capacités professionnelles et juridiques de ces dernières sont un atout majeur et une clé essentielle à la recherche de votre bien immobilier. Vous pouvez filtrer les résultats en fonction de vos critères : la situation géographique, le type de bien, le nombre de pièces souhaité, la superficie du terrain, les dépendances éventuelles, la proximité des écoles et des commerces et le budget que vous désirez consacrer à cette acquisition. De nombreux sites possèdent un moteur de recherche performant, permettant une recherche pertinente, comme par exemple l’agence immobilière Gers Tournesol Immobilier.

Étape 3 : Introduire une promesse de vente

Vous avez eu un coup de cœur pour une maison ? L’excitation est à son comble ! Prenez le temps de réfléchir à tête reposée et n’hésitez pas à visiter le bien à différents moments de la journée. Vous pourrez ainsi vous rendre compte de sa luminosité et évaluer les éventuelles nuisances sonores par exemple.

Votre décision est prise ? C’est le moment de signer une promesse de vente, la première étape concrète qui permet de bloquer la vente en votre faveur le temps de signer le compromis de vente. La promesse de vente est courante, mais pas obligatoire. Vérifiez qu’elle soit limitée dans le temps (une dizaine de jours) et qu’elle comporte une clause suspensive relative à l’obtention du prêt hypothécaire.

Étape 4 : Signer le compromis de vente

L’offre d’achat établie lors de la promesse de vente doit être concrétisée par la signature d’un compromis de vente. Vendeurs et acquéreurs peuvent se faire représenter chacun par leur propre notaire. Le compromis peut également être signé en agence immobilière, on parle dans ce cas d’acte sous seing privé. C’est une pratique courante permettant de se laisser guider par l’agent immobilier qui dispose de toutes les compétences pour gérer toutes les formalités découlant de l’acte d’achat.


Le compromis de vente est un document qui lie l’acheteur et le vendeur. Après sa signature, la vente est considérée comme définitive. Le contrat ne pourra être annulé qu’en cas de vice caché ou de faute de la part du vendeur ou si le prêt de l’acquéreur n’a pas été accordé. La signature se fait en présence des deux parties, ou de leurs représentants en possession d’une procuration. Il est courant que le notaire demande un acompte représentant 5 à 10 % du prix de vente lors de la signature du compromis. Cet acompte est bien sûr déduit du prix de vente final, mais peut également intervenir comme un dédommagement pour le vendeur en cas de non-signature de l’acte de vente alors que toutes les conditions ont été réalisées. Ce dépôt de garantie n’est néanmoins pas obligatoire.

Étape 5 : Valider le financement du bien immobilier

Suite à la signature du compromis de vente, vous avez en général 45 à 60 jours pour valider le financement auprès de votre banque et obtenir un accord de principe qui mentionne le montant de l’emprunt, le taux et les différentes conditions. C’est maintenant au tour de l’assurance d’analyser votre dossier pour valider votre situation.

Lorsque tous les organismes se sont prononcés en votre faveur, vous allez pouvoir signer votre demande de prêt auprès de votre banque. Vous allez ensuite recevoir par voie postale l’offre de prêt émise par votre banque. Un délai de 10 jours de réflexion imposé par la loi vous permet de lire attentivement votre offre avant de la signer et de la renvoyer. Dès réception de celle-ci vous devez en informer le notaire et lui en adresser une copie.

Étape 6 : Signer l’acte de vente

L’acte notarié officialise la vente. Il est généralement signé dans un délai légal de 4 mois après la signature du compromis. Une prolongation de celui-ci est néanmoins possible dans la mesure où les vendeurs ont donné leur accord. Après la signature du compromis, le notaire réalise une enquête administrative pour garantir aux nouveaux propriétaires la sécurité juridique de leur logement.

Le jour de la signature le notaire procède une nouvelle fois à la lecture de l’acte et de toutes ses annexes, dont les expertises, et répond aux questions éventuelles. Une fois celui-ci contresigné par les différentes parties, l’agent immobilier ou les précédents propriétaires vous remettent les clefs de votre nouvelle habitation. Il ne vous reste plus qu’à organiser votre déménagement et à profiter de votre nid douillet !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *